Accueil > Séminaires > Précédents séminaires > Effets du confinement micrométrique sur des systèmes diphasiques

Effets du confinement micrométrique sur des systèmes diphasiques

Marie-Caroline Jullien Laboratoire de Microfluidique, MEMs et Nanostructures / Gulliver, ESPCI

La microfluidique a connu ces dernières années un essor important à la fois dans des perspectives de fournir des systèmes pour le diagnostic médical, mais également d’un point de vue fondamental sur la compréhension des mécanismes physiques intervenant à ces échelles.
Nous verrons à travers deux exemples, que le confinement peut jouer un rôle important dans les systèmes diphasiques (bulles, gouttes, mousses) et doit être pris en compte dans les modèles. Dans une première étude, nous nous sommes intéressés aux mécanismes de dissipation lors de la migration d’une goutte confinée par la mesure topographique du film de lubrification séparant la goutte et le substrat. Aux faibles vitesses, les interactions moléculaires entre interfaces entrent en jeu montrant que les lois classiques type Bretherton doivent être amendées. Dans un second cas nous verrons qu’il est possible de contrôler le drainage d’une mousse 2D en utilisant un pompage Marangoni antagoniste à la gravité. Ces expériences permettent d’envisager la fabrication de matériaux cellulaires contrôlés (matériaux catalytiques, phononiques...).