Accueil > Séminaires > Précédents séminaires > Rôle des interactions, électrostatiques et hôte/invité, dans les nanoparticules auto-assemblées

Rôle des interactions, électrostatiques et hôte/invité, dans les nanoparticules auto-assemblées

Catherine Amiel Institut de Chimie et des Matériaux Paris Est, UMR 7182, CNRS et University Paris Est Créteil

Les nano-systèmes auto-assemblés ont joué un rôle central dans les avancées scientifiques récentes et sont les composants majoritaires dans de nombreuses technologies émergentes, allant des revêtements auto-réparants et d’hydrophilie/hydrophobie commutables aux formulations pour la cosmétique et le biomédical, visant des applications dans la vectorisation de médicaments, la régénération tissulaire ou l’imagerie médicale. Ce travail concerne le design et l’étude de nano-systèmes préparés par auto-assemblage de molécules ou de polymères, combinant divers blocs de construction de façon contrôlée et prévisible. Les différents éléments de construction considérés se combinent via des interactions hydrophobes, électrostatiques ou hôte/invité. Un des exemples développés ici concerne les nano-systèmes obtenus en combinant des molécules multichargées, les sulfonato-calixarènes, avec des liquides ioniques. De façon remarquable, la force ionique ou la température peuvent permettre une commutation réversible entre différentes nanostructures (micelles / nanoparticules multicouches). Les interactions hôte/invités, entre polymères de cyclodextrine et polymères amphiphiles, permettent quant à elles le design de systèmes modulaires pour la vectorisation de médicaments.