Accueil > Actualités > Soutenance de thèse : Pascaline Hayoun

Soutenance de thèse : Pascaline Hayoun

Mouillage partiel de films liquides dans des tubes polymères .
 

Mardi 20 septembre 2016 à 14h00, ESPCI, Amphithéâtre Langevin (Bâtiment N, 2e étage)
 

Les tubes polymères, de PDMS ou de PVC, sont des matériaux hydrophobes polyvalents et peu couteux. Ils sont très largement utilisés dans l’industrie pour transférer des fluides plus ou moins complexes tels que de l’eau potable, des émulsions (e.g lait), des suspensions (e.g café), ou encore des solutions de molécules actives (e.g médicament). La plupart de ces applications mettent en jeux des écoulements intermittents répétés de liquide qui peuvent contaminer le matériau. Cette étude a pour but de mieux comprendre comment ces écoulements de fluides complexes entraînent la contamination des tubes. Nous étudions expérimentalement et théoriquement les régimes d’un segment de liquide de faible viscosité s’écoulant dans un tube en conditions de mouillage partiel. Deux processus sont en compétition : à cause de la vitesse élevée du segment de liquide, un film de liquide se forme à l’arrière du segment, alors qu’à cause de des conditions de mouillage partiel le film de liquide démouille. Nous montrons qu’au-delà de la limite en vitesse correspondant à la transition de mouillage dynamique qui est bien inférieure à la prédiction de Cox-Voinov, un régime précédemment inconnu avec un film épais, dont l’épaisseur dépend de la vitesse, est obtenu bien avant la formation classique d’un film de Landau-Levich-Derjaguin. Nos simulations numériques sont en partie en accord avec nos observations.
 
Mots-clefs : Angle de contact, Mouillage dynamique, Hydrophobicité, Film liquide, Tube polymère, Modification de surface