Accueil > Actualités > Soutenance de thèse : Paul Elzière

Soutenance de thèse : Paul Elzière

Laminated glass dynamic rupture of adhesion .
 

Jeudi 29 septembre 2016 à 13h30, ESPCI, Amphithéâtre Langevin (Bâtiment N, 2e étage)
 

Il y a plus d’un siècle, les verres feuilletés ont été découverts. Ces structures sont formées d’un intercalaire polymère pris entre deux plis de verre. Cet intercalaire améliore considérablement les performances à l’impact de l’assemblage. Lorsque le verre se brise, la délamination et l’étirement de l’intercalaire dissipent une grande quantité d’énergie. Les personnes sont protégées de l’objet impactant qui ne traverse pas le verre et des projections potentiellement dangereuses. Nous avons identifié et caractérisé les mécanismes de dissipation d’énergie associés au décollement de l’intercalaire et à l’étirement qui s’en suit. Des tests de traction uniaxiale et des mesures de biréfringence ont permis de relier le comportement de l’intercalaire à sa structure chimique. Les différents mécanismes dissipatifs du comportement de ce polymère ont été identifiés et décris dans un modèle rhéologique. Nous avons utilisé une expérience modèle afin d’établir les sollicitations subies par l’intercalaire lors de sa délamination du verre. Cette expérience consiste en un essai de traction uniaxiale sur un verre feuilleté pré-entaillé. Nous avons montré l’existence d’un régime de délamination stationnaire dans une gamme limitée de température et de vitesse de déplacement imposée. Dans ces conditions stationnaires, nous avons identifié deux zones de dissipation d’énergie. La corrélation digitale d’image a permis de quantifier la dynamique de déformation de l’intercalaire en aval du front et d’expliquer la grande quantité d’énergie dissipée. Enfin un modèle éléments finis a confirmé les observations expérimentales et permis d’explorer le voisinage du front de délamination.
 
Mots-clefs : verre feuilleté ; adhésion ; rupture ; interface ; viscoélasticité ; grandes déformations