Accueil > Actualités > Soutenance de thèse : Corentin Trégouët

Soutenance de thèse : Corentin Trégouët

Multicouches de polymères aux interfaces liquides : assemblage, rhéologie interfaciale et analyse microfluidique .
 

Vendredi 14 Octobre à 14h30, ESPCI, Amphi Langevin (Bâtiment N, 2e étage)
 

Le relargage contrôlé est un enjeu industriel auquel l’encapsulation peut répondre. Une méthode prometteuse pour fabriquer des micro-capsules consiste à déposer couche après couche des polymères à la surface de goutte d’huiles ou de bulles d’air. Cette thèse a pour objet ces assemblages en multicouches de polymères aux interfaces liquides. A partir d’expériences menées sur des interfaces modèles entre deux fluides non miscibles et leur modélisation, nous avons étudié l’effet des interactions à l’échelle des chaînes de polymère sur les propriétés rhéologiques de l’interface. Dans un premier temps nous avons utilisé la géométrie modèle qu’est la goutte pendante pour étudier indépendamment les différents phénomènes impliqués dans l’assemblage des multicouches et dans leur déformation. Nous avons revisité différents modèles classique pour décrire l’adsorption de nos polymères à l’interface, puis nous avons mesuré les modules interfaciaux de différents systèmes de polymères. Pour cela, à l’aide de mesures complémentaires, nous avons établi un cadre pour les mesures de modules élastiques en goutte pendante. Dans un second temps, nous avons utilisé la microfluidique pour fabriquer différents types de micro-capsules et pour mesurer leurs propriétés mécaniques. Celles-ci résultent des différents phénomènes étudiés dans la première partie de cette thèse. Nous avons établi un modèle et effectué des simulations numériques qui nous permettent d’extraire les principales propriétés interfaciales de nos capsules à partir de la mesure de leur déformation dans les canaux microfluidiques.
 
Mots-clefs : encapsulation, polymères, layer-by-layer, rhéologie interfaciale, microfluidique, hydrodynamique