Accueil > Séminaires > Précédents séminaires > Caractérisation par diffusion de rayonnements et rhéologie de polymères et de leurs auto-assemblages anisotropes

Caractérisation par diffusion de rayonnements et rhéologie de polymères et de leurs auto-assemblages anisotropes

Fabien Dutertre Soft Matter School of Chemistry, University of Bristol, United Kingdom

Dynamique et structure de poly-dendrons G3 en solution

Les poly-dendrons sont des polymères portant latéralement des groupements dendritiquesde génération Gn. La conformation de ces polymères est prédite étendue, à cause de la gène stérique occasionnée par les dendrons latéraux, et permettrait de produire des polymères rigides (nano-bâtons). Dans ce travail, nous avons donc étudié la structuration en solution de polydendrons, dérivés de poly(norbornène), par diffusion dynamique et statique de la lumière, et ainsi tenté de vérifier la rigidité présumée pour ces "objets macromoléculaires".

 

Structure et propriétés rhéologiques d’auto-assemblages de copolymères amphiphilescationiques en peigne

Une famille de copolyélectrolytes amphiphiles en peigne (polysavon) composés de styrène (unité hydrophobe) et de chlorométhylstyrène quaternisé par une amine tertiaire portant une chaine alkyle longue (unité tensioactive) a été étudiée. Dans l’eau, les chaînes polymères forment des auto-assemblages dont la morphologie dépend de la fraction en unité tensioactive. Pour une composition de 80 %mole de ces dernières, les micelles ont une forme cylindrique ce qui au niveau macroscopique se traduit par des propriétés rhéologiques intéressantes. Ces travaux ont consisté à caractériser les propriétés rhéologiques et structurales de ces auto-assemblages cylindriques, puis de les corréler à la structure chimique du polysavon. L’étude structurale, par diffusion de rayonnement (Lumière et Neutrons) et microscopie (Cryo-TEM), a montré que la longueur des cylindres croît avec la concentration. La présence de défauts hydrophobes à la surface des micelles induit des branchements entre les cylindres, et conduit à la formation d’un réseau. L’écrantage des charges par l’ajout de sel, augmente le nombre de jonctions et favorise la percolation, jusqu’à une séparation de phase.