Accueil > Séminaires > Précédents séminaires > Photo-renaturation de protéines par des macromolécules chaperonnes

Photo-renaturation de protéines par des macromolécules chaperonnes

Juliette Ruchmann PPMD

Nous avons cherché à concevoir des macromolécules ayant un comportement de chaperonne vis à vis de diverses protéines et notamment en fondant leur activité sur des propriétés stimulables par la lumière. Les interactions hydrophobes constituent un paramètre clé de l’effet chaperonne qui a été mis en évidence dans les chaperonnes biologiques aussi bien que dans les chaperonnes artificielles.

Nous avons synthétisé des polymères à amphiphilie photo-stimulable portant des chaînes pendantes azobenzènes. Ces polymères sont capables d’association/dissociation photo-stimulables avec des particules colloïdales à coeur hydrophobe. Différents paramètres peuvent moduler ces associations comme la force ionique, le taux de modification hydrophobe, la nature du greffon... Ces polymères ont montré plusieurs propriétés caractéristiques de chaperonnes artificielles : ils déstabilisent une protéine modèle, le cytochrome C, protègent de l’agrégation et augmentent l’efficacité des procédés de renaturation de l’anhydrase carbonique et d’un fragment d’anticorps surexprimé en bactérie.

L’évolution du repliement a été caractérisée par suivi des structures secondaires en dichroïsme circulaire et par suivi de la compacité des protéines en fluorescence. L’association polymère/protéine a été étudiée par électrophorèse capillaire et par diffusion de la lumière.