Accueil > A la une > La forme d’une gouttelette de suspension après séchage est contrôlée par les interactions colloïdales

La forme d’une gouttelette de suspension après séchage est contrôlée par les interactions colloïdales

Dans un article récemment paru dans Soft Matter, nous avons étudié le séchage de gouttelettes de suspensions colloïdales. En utilisant un montage dit de caléfaction, où des gouttelettes lévitent sur leur propre vapeur d’eau (effet Leidenfrost), nous avons mis en évidence le lien entre les interactions colloïdales et la forme des granules finales obtenues par séchage de ces gouttelettes.

Ces résultats nous permettent de prévoir, à partir de mesures physicochimiques, les propriétés de séchage de suspensions et de prédire quantitativement l’existence d’un flambage (buckling) de la gouttelette ainsi que le temps au bout duquel ce phénomène peut intervenir.

Ce travail a été réalisé dans le cadre de la thèse d’Eric Lintingre en collaboration avec Thomas Périé du Centre de Recherche de Technologie Européen de Saint Gobain (Cavaillon, France)

Référence
Controlling the buckling instability of drying droplets of suspensions through colloidal interactions
É. Lintingre, G. Ducouret, F. Lequeux, L. Olanier, T. Périé and L. Talini

Soft Matter, 2015, DOI : 10.1039/C5SM00283